• AUDITIONS 2020 : LA SÉLECTION

    Del Rosso

    Paris (75)

    Del Rosso oscille entre les genres pour exprimer un univers libre, instinctif. À travers des compositions mêlant fiction et introspections, il dévoile une sensibilité nourrie d’instants, d’images et
    de pensées intimes.

    George Ka

    Saint-Maur-des-Fossés (94)

    Au croisement du rap et de la chanson, George Ka signe des textes élaborés qu'elle pose sur des instrus mêlant hip hop, funk et pop. Elle nous parle d'identité, d'enfance, de genre, mais aussi de retours de soirée, de filles qui font la fête. Elle vient de sortir son premier single "Saigon", où elle promène l'auditeur dans la mégalopole asiatique éponyme, à travers le regard d'une personne métisse.

    HANAMI

    Aubervilliers (93)

    Choisy-le-Roi (94)

    Duo de chanson Electronica alliant la synthèse des beats, des claviers analogiques à l'organicité des guitares et de la voix. Le HANAMI est une tradition ancestrale japonaise. Aller voir la floraison des cerisier. Prendre le temps de retrouver l’essentiel. Le reste… S’écoute.

    LaGrace

    Villejuif (94)

    LaGrace est une artiste de 20 ans, née à Paris et élevée à Brazzaville résidant aujourd’hui à Villejuif.
    Bien qu’ayant fait partie de la chorale dès son plus jeune âge, ce n’est qu’à son retour à Paris en 2016 qu’elle
    commence à développer son style musical qui oscille aujourd’hui entre RnB, Soul et Rap.
    Sa musique est à l’image de sa personnalité, sincère mélange entre détermination et vulnérabilité.

    La Vague

    Paris (75)

    La Vague. La coalition d'un électron libre et agité et d'un architecte de l'ombre, avec pour ligne de mire la liberté. Une pop badass, qui marie sans complexe des solos de guitare à des flows et beats hiphop, des instruments et mélodies asiatiques à des basses électros. Un espace fluide où l’Orient et l’Occident se rentrent dedans. Où la poésie et la violence se détestent avec tendresse. Où la tradition et le futur se conjuguent au présent. Le duo mélange les contraires pour créer sa singularité, mystique et harmonieuse.

    Maddy Street

    Epinay-sur-Seine (93)

    Entre gravité poétique et légèreté pétillante, Maddy Street vous entraînera dans un univers singulier,
    à la rencontre du rap chill, de la pop et de la soul. Chanteuse franco-britannique de 21 ans partagée
    entre Normandie, Paris et Melbourne, elle explore des influences multiples au travers des thèmes des brumes de l’esprit et des relations queer.

    Magon

    Clamart (92)

    Issy-les-Moulineaux (92) Montmorency (95)

    Paris (75)

    Originaire de Tel-Aviv, l’UFO plutôt mignon Magon lâche sa formation
    israélienne pour s’installer à Paris. Ni une ni deux, on dit adieu à
    l’habituel folk-rock en imposant le psyché dans l’horizon, rabibochant
    par la même occasion, sans qu’ils n’aient jamais conversé
    ensemble, Alison Mosshart et Lou Reed. Oui, le rétro-futurisme ne lui
    fait pas peur. Si d’autres s’attardent à définir ses vibes par les Pixies et
    les Cure, Magon sait si bien faire la grimace qu’on comprend qu’il n’a
    de comptes à rendre à personne.

    Mů​

    Paris (75)

    est un jeune compositeur français de musique électronique
    Il produit des sons alliant ambiances cinématographiques, cold, rétro, pop, avec un côté parfois tribal.
    À travers ses créations, Mů crée une intrigue musicale où une histoire prend vie dans un univers énigmatique, traduisant sa fascination pour le mystère et l'inconnu.
    Il combine et joue avec des sonorités où les instruments classiques se
    transforment puis se distordent et se fondent dans un rouage électronique parfois doux, parfois dark, cela dépend de ce qu’il souhaite raconter.

    NIGHT NIGHT

    Paris (75)

    Avec toujours la guitare comme fil conducteur, surnageant parmi les envolées mélodiques et les mélopées électroniques, les paroles répétées telle une litanie permettent à NIGHT NIGHT de construire des morceaux ensorcelants. C'est sur scène que sa musique prend toute
    son ampleur : faite d'effets hallucinés, de riffs éloquents et de basses efficaces, il tient la
    foule en haleine jusqu'à la dernière note. Chaque prestation est un improvisation, une
    invitation à la transe, dont on ne ressort jamais indifférent.

    pâle regard

    Paris (75)

    La musique de pâle regard n’est pas joyeuse. La musique de pâle regard n’est pas triste. La musique de pâle regard est mélancolique. Le groupe brode un délicat mélange de sonorités lofi-velours, de voix langoureuses et de couches de synthé qui lui donne son empreinte sonore si particulière.

    Poppy Moukoukenoff

    Paris (75)

    L'expression personnelle de Poppy Moukoukenoff s’affirme dans un premier temps, par le « chant » de la photographie. La voix de Poppy déshabille les corps, invite à la paresse délicieuse, à l’étourdissement des visages qui se cherchent et finissent par s’abandonner. Sa voix murmurée, aux chuintements parfois lascifs et ensommeillés, éclate les mots, qui perlent comme des douceurs déguisées au creux de l’oreille.Ses titres propose un univers intime, hypnotique et chatoyant.

    Thx4Crying

    Paris (75)

    "Ce soir, j'irai au concert, je mettrai du lipstick. Je sais qu'on me regarde, ça ne me fait plus peur. Je danse et tu me ressers, cet instant sombre est poétique. Je veux que tu me regardes, je sais que tu as peur. J'ai pensé que ce serait bien, qu'il ne fallait plus se cacher. Qu'on encaisserait ce qui vient, que j'étais préparé. Moi je t'aimais et je suis fier que ça ne soit pas démodé. Je t'emmènerai dans le désert, qu'on chante des hymnes auto-tunés. On se souviendra de l'enfer, du soir où tout a vrillé. Quand au milieu du concert, on s'est mis à pleurer."

    • Construisons ensemble le Grand Paris de la musique

    • LA GRANDE PARTY

      Demain, l’arrivée du Grand Paris Express fera éclater les frontières entre Paris et sa banlieue et bouleversera les pratiques culturelles des 12 millions d’habitants de la région Île-de-France. La Grande Party met à profit cette phase de construction du Grand Paris pour faire émerger une nouvelle génération d’artistes issus de ses territoires, grâce au premier dispositif de repérage et d’accompagnement pensé à l’échelle de la métropole.

      Chaque année, La Grande Party investira les salles de concert du Grand Paris pour permettre à une promotion d'artistes de bénéficier d’un accompagnement destiné à développer leur live au fil d’une tournée conclue par une double date à la Gaîté Lyrique. Au total, pour sa première édition, la tournée de La Grande Party passera par plus d’une douzaine de lieux de diffusion du Grand Paris.

    • Artistes, partenaires et amateurs

      Contactez nous !

      All Posts
      ×