Return to site

Focus sur... Lagrace

Entretien avec la jeune artiste qui a ouvert le bal de l'audition #1 de La Grande Party : Lagrace.

Revenons sur ton live au Pop-Up du Label. Quelles sont tes impressions ?
J'ai adoré le live. Il y avait beaucoup de personnes présentes malgré les grèves et le public était réceptif. Le Pop-Up du Label, c'est une belle salle, je n'y avais jamais joué avant. Ça permet de faire des lives assez intimes, d'échanger avec le public et d'alterner entre cette intimité et un partage d'énergie avec les gens. C'est vraiment des conditions que j'adore sur scène, surtout pour la proximité que ça offre avec le public.

Qu’as-tu pensé des deux autres artistes qui ont partagé la scène avec toi ?
Coup de cœur pour NIGHT NIGHT, j'avais pu avoir un aperçu déjà aux balances et j'ai beaucoup aimé. Ce qui m'a plu c'est surtout la diversité entre nos trois univers. Malgré la différence, tout s'est bien enchaîné et chacun a pu pleinement s'exprimer. Del Rosso a fait une transition parfaite entre mon live et celui de NIGHT NIGHT et j'espère que tous les deux ont pris autant de plaisir que moi et surtout que le public a pu apprécier chacun des lives.

Peux-tu présenter ton projet musical en quelques mots ?
Je suis une artiste de 20 ans et je définirais d'abord ma musique comme versatile et mélancolique. Ma voix très soul provient de mes années de chorale à Brazzaville (Congo). Je pars du principe que les genres musicaux ne doivent pas être des frontières mais des outils pour m'aider à véhiculer mon message quel qu'il soit.

Peu importe les influences, qu’elles soient RnB, Rap ou encore Rock, j'aime expérimenter et me surprendre. Je sais que peu importe sur quoi je me lance, il y aura toujours du Lala.

Le déclic qui t’a fait commencer la musique ?
Après un incendie en 2017 dans lequel j'ai perdu mon oncle, j'ai eu une réelle prise de conscience quant au fait qu'on n'a qu'une vie et qu'on doit en profiter au maximum pour faire les choses qu'on aime vraiment et les partager avec le plus grand nombre.

J'ai acheté un micro et j'ai posté mon premier son, Bloo, sur une boucle de 2 notes longues de 2 minutes 40. Après ça j'ai juste continué à m'amuser et c'est resté mon état d'esprit depuis. J'essaye de ne pas me poser trop de questions et vivre les choses pleinement, m'exprimer sans retenue et sans peur et j'espère que cette insouciance qui à la base était un exutoire permet à certaines personnes de s'oublier ne serait-ce que le temps d'un morceau.

Quelles sont tes principales inspirations et influences ?
J'ai grandi avec les goûts musicaux de ma mère : de Tracy Chapman à Whitney Houston. J'écoutais la musique à travers les oreilles de ma mère ou mon frère. Ce dernier m'a notamment initiée à la musique de Booba (Ouest Side, un classique) et au hip-hop. Toutes ces influences me guident dans ma création, que ce soit pour exprimer ma vulnérabilité ou mon agressivité.

Quel est ton rapport au Grand Paris ? Quels sont les endroits, villes, quartiers, lieux culturels du Grand Paris que tu préfères et pourquoi ?

Je suis revenue à Paris à 13 ans donc ça fait 8 ans que je suis là. Je n’ai jamais eu jusqu'à maintenant de domicile fixe donc j'ai eu l'occasion de vivre à Créteil, Champigny, Montrouge, Boulogne, le 16ème arrondissement de Paris et Villejuif.

Je pense qu'on n'a pas totalement visité Paris tant qu'on n'a pas fait un tour du côté des banlieues. C'est un autre univers mais c'est aussi Paris et c'est une fierté pour plein de jeunes. Je suis ravie que l'on mette le Grand Paris en valeur dans sa totalité, pour moi c'est là où l'art se crée. Pour le moment je dirais que Villejuif reste mon endroit préféré, j'aime le calme qui me permet de me recentrer sur moi. Et bientôt, je pourrai aussi bouger plus facilement avec la ligne 14 qui va arriver en face de chez moi !

Quelles sont tes prochaines actualités ?
Je devais participer à deux lives à Mains d'Oeuvres (Saint Ouen) qui ont malheureusement été annulés suite aux différends avec la mairie. Je viens de voir qu'heureusement la salle allait rouvrir et j'espère pouvoir rattraper ces occasions manquées très bientôt !

En dehors de ça je me concentre beaucoup sur la création, je vais multiplier les sessions studios et les collaborations avec différents artistes de différents univers, et continuer à construire le mien. Pour le moment je suis dans mon cocon et je me concentre sur les textes, la production qui m'intéresse beaucoup et que je pratique de plus en plus. En bref : créer plus de musique ! Et je suis ouverte à toutes les opportunités et collaborations !

Qu’est-ce qu’on peut te souhaiter pour 2020 ?
Plein de musique, de bonheur et de concerts comme celui du 9 janvier.

Si tu fais partie des six sélectionnés, qu’espères-tu que cela t’apporte ?
J'adore vraiment être sur scène mais je manque encore de précision. Ce serait enrichissant pour moi de travailler mes lives et de bénéficier de l'accompagnement que la Grande Party offre aux artistes sur le plan professionnel. En dehors de continuer à progresser et apprendre sur le métier et l'industrie musicale, je pense que La Grande Party sera aussi l'occasion de rencontrer de nombreux artistes et créer des échanges, des passerelles qui nourriront nos projets respectifs.

C'est une vraie chance de pouvoir intégrer un tel dispositif pour se professionnaliser et agrandir son réseau et quoi qu'il arrive, ce live du 9 janvier m'aura déjà permis d'avancer dans cette direction.

Encore merci à La Grande Party, au Pop-Up du Label, à Del Rosso et NIGHT NIGHT, et bien évidemment au public. À très vite !

All Posts
×

Almost done…

We just sent you an email. Please click the link in the email to confirm your subscription!

OK